"Jérusalem si je t'oublie"

Yad Vashem

''A eux j'accorderai, dans ma maison et dans mes murs, un monument (Yad), un titre qui vaudra mieux que des fils et des filles; je leur accorderai un Nom Eternel (Vachem), qui ne périra point.'' (Isaie 56,5).

Yad Vashem, le mémorial national du Souvenir des martyrs et des héros de la Shoah, a été créé, en 1953, par une loi de la Knesset (le parlement dIsraël), pour commémorer le souvenir des six millions de juifs, hommes, femmes et enfants assassinés par les nazis et leurs collaborateurs, de 1933 à 1945. Ce mémorial entretient également le souvenir de lhéroïsme et du courage des partisans et combattants juifs dans les révoltes des ghettos, ainsi que des actions des Justes des nations.

Situés sur le Har Hazikaron (en hébreu, la colline du Souvenir), une hauteur de la périphérie ouest de Jérusalem, le mémorial et linstitut Yad Vashem comprennent plusieurs monuments commémoratifs, un musée historique et un important centre darchives et de recherche sur la Shoah.


Yad Vashem a pour mission de perpétuer la mémoire et les leçons de la Shoah auprès des générations suivantes.

L'archtitecte Moshe Safdi imagine un prisme triangulaire qui traverse la colline de part en part sur 180 mètres. Malgré l'obscurité, le sommet laisse un peu de lumière du jour comme l'espoir qui ne s'éteint jamais. A l'intérieur, le prisme se rétrécit pour marquer la descente en enfer puis s'élargit et s'ouvre sur la vallée qui monte à Jérusalem, symbole d'Israël, du peuple juif et de sa pérénité.

Musée d'Israël

L'un des musées d'art et d'archéologie les plus importants du pays, il vous proposera une collection de plus de 500 000 objetc retracant l'art et la culture du monde juif, datant de la préhistoire à l'hépoque moderne. Vous pourrez également y admirer de nombreux vestiges les plus connus au monde, de la bible et de la terre sainte.

Des travaux de rénovation et de réfection on été entrepris pour aménager de nouvelles galeries, des espaces publics, afin d'harmoniser la visite du musée et en rendant compte du paysage environnant du site.

Le Quartier Juif

Il est l'un des quatre quartiers traditionnels de la vieille ville de Jérusalem. Il est dans la partie sud-est des murailles de la ville et s'étend depuis la Porte de Sion au sud puis longe le quartier Arménien à l'ouest jusqu'au Cardo au nord et jusqu'au mur Occidental et au mont du Temple à l'est.
En 1948, sa population de 2000 Juifs fut assiégée et contrainte au départ en masse. Le quartier est alors restée sous domination transjordanienne jusqu'à sa conquête par les parachutistes israéliens au cours de la Guerre des Six Jours en 1967.
Le quartier fut découvert saccagé et d'anciennes synagogues y avaient été détruites. Il fut ensuite restauré. Sa population est aujourd'hui de plus de 5000 personnes et des institutions destinées à l'Education s'y sont notamment installées.

On trouve également dans ce quartier des yeshivot, ainsi que des vestiges archéologiques, tels que le Cardo maximus, qui était la rue principale nord-sud à l'époque romaine.