Le Souk de la vielle ville

Le souk, marché de la vieille ville très pittoresque plein de couleurs et d'odeurs sous les voûtes antiques chaotique comme il se doit, avec ses centaines de petites boutiques, et ces gens qui achètent et négocient. Toutes ces marchandises étalées parfois à même le sol, avec ici quelques vendeurs de falafels et shawarma (fast-food arabe), là quelques bédouines accroupies vendant fruits et légumes; l'odeur d'épices qui flotte dans l'air, et le son des musiques arabes qui se confond avec celui des vendeurs criant à tue-tête leurs spéciaux du jour...

  

La Mamilla

Le tout nouveau Canyon de Jérusalem a ouvert au cours de l'été 2007. A peine inauguré, il était déjà pris d'assaut par les visiteurs et les balladeurs qui peuvent flâner à loisir dans une grande allée en pierre de Jérusalem et déambuler entre les plus belles boutiques de la ville. Situé entre le centre ville moderne et la vieille ville, il symbolise à la perfection le lien entre l'histoire et la modernité à Jérusalem. La visite de ce superbe Canyon est conseillé à tous les amoureux de Jérusalem.
Adresse: quartier Mamilla, près de l'Hôtel David Citadel

Mahane Yehuda Ashouk

Mahane Yehuda , le marché permanent de Jerusalem est devenu ces dernières années une destination touristique importante pour les Israéliens et les visiteurs étrangers.
Connu à Jérusalem sous le raccourci "ha shouk" (le marché) ou "MACHNE"", Mahane Yehuda est l'ensemble le plus vaste  et le plus varié de ruelles et d'échoppes de plein air du pays.
L'atmosphère ici, c'est un mélange énivrant de couleurs et des saveurs de Jérusalem, où depuis 80 ans les immigrés kurdes vendent en vrac le café en grains du Kenya au hassid sud américian, ou le hippie portant un débardeur de la gay pride presse un jus de fruits frais au moine arménien.
A Mahane Yehuda les  bars à expresso, les galeries de photos et les boutiques de mode partagent l'espace avec les bouchers, les réparateurs et les vendeurs de percolateurs, et c'est ce curieux mélange qui attire les foules caméras en bandouillière.


Jérusalem est sous bien des aspects une ville occidentale moderne, mais les visiteurs qui veulent une bonne bouffée  de Moyen-Orient authentique n'ont qu'à marcher 10 minutes depuis le centre-ville jusqu'à la rue Agrippa.
Dans le dédale de ruelles qui s'étend entre la rue Agrippa et la rue de Jaffa, il y a des dizaines de stands,de boutiques et de petits restaurants, qui offrent un éventail étourdissant de produits allant des produits de nettoyage jusqu'aux poissons qui frétillent encore .
L'attraction principale est, bien sûr, le déluge d'abondance de produits alimentaires et notamment des vraies spécialités du Moyen-Orient. Les épiceries fines disposent d'un choix énorme de salatim, connus dans le reste de la Méditerranée sou le nom de mezze et des montagnes de fromages locaux les plus divers. Des collines d'épices attirent l'œil, l'odeur du café à la cardamome s'attarde dans l'air, les blocs monolithiques de halva sont offerts aux passants et les fruits frais sont bien moins chers qu'en ville.
Les Juifs religieux venus de l'étranger, qui ont tendance à penser que tout ne leur est pas accessible, seront ravis de savoir que presque tout ce qui se mange dans le shouk est cacher.


Dans une ambiance chic et populaire, mixant intellectuels et cols bleus, Mahane Yehuda invite aujourd'hui les curieux de partout. Un site internet, depuis peu en anglais, permet à chacun d'organiser ses visites, en indépendant, avec guide ou autoguidées. Des solutions originales sont présentées, des visites de boutiques à thèmes jusqu'aux stages culinaires...

www.machne.co.il

Ben Yehuda Street

Il s'agit de la rue commercante la plus populaire de Jerusalem et donc l'une des plus touristique. Elle est attrayante déja en étant une rue pietonne et par l'ambiance qui regne  dans ses nombreuses terrasses à cafés et restaurants, et ses boutiques de vêtements et d'accessoires principalement.